Vous avez un concept, une idée de restaurant, de mono-produit, de food-truck spécialisé ou tout autre projet commercial ? Avant de vous lancer dans la fastidieuse rédaction d’un business plan, Benjamin Poulard, directeur d’orderbird France vous suggère de vous confronter à l’exercice de l’Executive Summary.

Qu’est-ce qu’un Executive Summary ?

C’est une présentation succincte qui répond aux 6 problématiques suivantes :

 

  1.   Opportunité d’entreprendre : pourquoi estimez-vous que ce que vous voulez offrir peut aujourd’hui manquer dans l’offre existante. Quel besoin avez-vous identifié et pourquoi
  2.   Le marché et la concurrence : qu’est ce qui existe déjà aujourd’hui, pourquoi ce qui fonctionne rencontre un certain succès, quelle valeur ajoutée proposez-vous d’apporter
  3.   Le business model : que vendez-vous, et en quoi cela apporte-t-il un complément ou crée-t-il une rupture à l’offre actuelle ? Comment monétisez-vous cette offre ?
  4.   L’équipe managériale : quelle légitimité avez-vous pour avoir une analyse pertinente de votre marché (expérience, étude, recherche) ? Quelles compétences les porteurs du projet peuvent-ils apporter ?
  5.   Stratégie de développement et moyens nécessaires au succès : quels sont vos objectifs à court, moyen et long terme ? Quels sont vos besoins de financement ? Ce qui est déjà fait et ce qu’il reste à faire
  6.   Prévisions financières : renvoyez à un tableur Excel récapitulant vos prévisions, au moins jusqu’au « point d’équilibre » (break-even), idéalement jusqu’à une exploitation bénéficiaire.

Pourquoi un Executive Summary ? Au moins deux bonnes raisons :

  1.   Banquier, investisseur, business angel, ami(e) entrepreneur(e) avisé(e)… aucun d’eux n’aura le temps de lire les dizaines de pages que constituera votre business plan détaillé. En le synthétisant, vous avez beaucoup plus de chance qu’un plus grand nombre de personnes en prenne connaissance, et donc le cofinance.

 

  1.   En matière d’entreprenariat, rien de pire qu’une fausse bonne idée. Sur le papier, c’est génial, mais dès qu’on commence à se confronter à la mise en œuvre et à son coût réel, par rapport à ce que les gens sont prêts à débourser pour ce produit/service, on réalise très vite que ça ne marchera pas, que l’idée n’est pas « monétisable ». Rédiger un Executive summary implique de répondre précisément aux bonnes questions, adapter son projet, voire le repenser entièrement.

« Partagez votre projet avec les gens dont l’avis vous importe en leur faisant lire votre Executive Summary, demandez-leur de le détruire. Si vous réussissez à répondre à leur objection, persévérez, vous avez entre les main un projet prometteur ». – Benjamin Poulard, directeur d’orderbird France

 

Faites décoller votre établissement!

Gagnez du temps, de l’argent et restez zen avec la caisse iPad orderbird certifiée pour 2018. Laissez-nous vos coordonnées et un de nos conseillers reviendra vers vous

J’accepte qu’orderbird m’envoie des e-mails avec des offres et des nouvelles du monde de la restauration. J’accepte les termes et conditions d’orderbird AG ainsi que sa politique de confidentialité.

Merci beaucoup!

Un de nos conseillers va vous contacter rapidement.

//